Comment écrire un livre?

Série Publier soi-même son livre

Vous avez quelque chose à dire, vous le sentez. Une histoire, un parcours, des conseils, une révélation… il y a matière à faire un livre, c’est certain! Mais par où commencer? Vous trouverez ici quelques pistes pour vous lancer dans l’écriture qui, je l’espère, vous aideront à démarrer.

Qui peut écrire un livre?

Comme dans toute discipline artistique, il arrive souvent aux créateurs d’avoir le syndrome de l’imposteur. Vous êtes peut-être complexé de ne pas avoir de baccalauréat en littérature ou de n’avoir jamais publié de textes nulle part. Ce ne sont toutefois pas des prérequis pour se mettre à l’écriture.

Mais disons-le tout de suite : écrire est exigeant. Vous avez sûrement en vous la fibre d’auteur si :

  • vous aimez écrire, même si vous n’êtes pas toujours satisfait du résultat;
  • vous avez des idées à partager;
  • vous êtes persévérant.

À mon avis, ce sont les trois seules caractéristiques qui importent, car si vous êtes bien entouré, vous pouvez réussir à surmonter les défis qui se présenteront.

Techniques de création en écriture

Voici quelques techniques qui pourront vous servir de point de départ à la rédaction. Elles s’adressent autant à l’écriture littéraire qu’à celle plus pragmatique des livres de croissance personnelle, par exemple. Amusez-vous et laissez aller votre plume selon la méthode qui vous intéresse!

L’écriture automatique

En 4e secondaire, j’ai vécu une expérience d’écriture automatique qui m’a marquée — la preuve, j’en parle encore aujourd’hui. Toute ma classe de français s’est déplacée au Musée d’art contemporain de Montréal pour voir une exposition de photographies. Notre enseignant nous avait donné le mandat suivant : prendre quelques minutes pour contempler une photo, puis, carnet à la main, écrire une dizaine de lignes sans penser au résultat. C’est ce qu’on appelle l’écriture automatique.

Nous avons répété le processus pour plusieurs photos. De retour en classe, nous avons relu nos textes (ri un peu du résultat, bien sûr), puis nous devions créer une histoire à partir de ces lignes à première vue incohérentes. En fait, il se trouve qu’en creusant un peu, nous avions tous perçu une essence semblable dans les œuvres, et avions devant nous matière à extrapoler pour créer un récit complet.

Si vous avez la tête en ébullition sans savoir comment organiser vos idées, quelques séances d’écriture automatique pourraient vous aider à voir ce qui se dégage de tout ça.

Le plan

Introduction, péripéties, conclusion… oui, un plan, ça peut être plate. Cependant, il s’agit d’un excellent point de départ si vous envisagez de créer un livre axé sur le cheminement ou les conseils.

Vous pouvez mettre sur papier tous les sujets que vous aimeriez traiter, puis les sous-diviser jusqu’à ce que vous ayez épuisé l’idée. Je vois ici le plan comme une grande table des matières approfondies. Si, comme moi, vous êtes du genre rationnel, cette méthode vous aidera à voir clair dans vos idées et vous donnera envie de commencer la rédaction d’un premier chapitre.

Le recyclage de contenu

Voilà une technique tout indiquée pour les conférenciers. Ils ont déjà un sujet, mais qui est présenté sous une autre forme, soit verbale. Toutefois, il ne suffit pas de retaper le verbatim de la conférence pour se retrouver avec un livre.

recyclage de contenu

Le livre laisse la place à l’approfondissement des notions. Les conférences sont truffées d’anecdotes et de conseils que le livre permet d’étoffer. Il est également possible d’avoir à revoir la structure des idées. Si les gens aiment vous écouter, il y a de très fortes chances qu’ils aimeront aussi vous lire.

On peut également partir d’autres types de contenus pour entreprendre un livre : des articles de blogue, des entrevues, des articles de journaux, des émissions de baladodiffusion… Soyons écologiques et recyclons nos idées!

Le journal intime

Quelqu’un m’a dit un jour : « Tout a déjà été écrit, mais jamais par vous ». Vos réflexions ont une valeur si vous vous donnez la peine de les approfondir! Ainsi, tenir un journal intime peut être un excellent point de départ à la rédaction d’un livre.

C’est une technique particulièrement intéressante si vous souhaitez documenter une expérience précise. Vous effectuez une retraite silencieuse pendant deux semaines? Vous faites un voyage humanitaire? Vous grimpez le Kilimandjaro? Vous suivez un traitement contre le cancer? Écrivez un peu chaque jour à propos de ce que vous avez vécu, sans oublier vos réflexions et vos émotions. Voilà un terreau fertile à la création.

La nouvelle

Si le genre littéraire vous intéresse, mais que le roman vous semble un trop grand défi, vous pourriez vous faire la main en écrivant des nouvelles. La nouvelle est un court texte qui contient tous les éléments d’une histoire et présente souvent une chute (un dénouement) saisissante.

Les sources divergent quant à sa longueur, mais elle ne dépasse pas en moyenne 15 000 mots (autour de 50 pages). Elle peut aussi être très courte et ne tenir que sur cinq pages.

La nouvelle vous oblige à être succinct dans votre écriture, ce qui est une grande qualité. Vous devez rapidement mettre en place des personnages, un lieu et un contexte, puis leur faire vivre des situations qui mèneront à une fin surprenante (dans la plupart des cas). C’est un excellent exercice, et si vous en produisez plusieurs, vous aurez devant vous un recueil de nouvelles!

C’est parti, on écrit!

Après avoir généré des idées avec une ou plusieurs techniques, c’est l’heure de se mettre à l’écriture. Il n’y a pas de formule magique, mais une constante demeure : LE TEMPS. Écrire, ça prend du temps pour réfléchir, pour relire, pour biffer, pour remanier… En avançant une étape à la fois, vous parviendrez à terminer votre manuscrit. Courage et bonne rédaction!

> Étape suivante : Faire réviser son manuscrit

Si vous aimez, partagez!
error
 Comment écrire un livre?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *