Êtes-vous atteint de majusculite?

Combined treatment

Symptômes : distribution de majuscules à tous les vents, confusion entre l’anglais et le français, incapacité à distinguer la capitale (majuscule) du bas-de-casse (minuscule). Vous vous reconnaissez?

Sous l’influence de l’anglais, nous, francophones, commençons à être contaminés par la majusculite! Une de mes professeures d’anglais à l’université disait souvent : « English is poor in commas but rich in capitals ». Traduction libre : l’anglais est chiche en virgules, mais riche en majuscules. En effet, il y a d’importantes différences entre les deux langues concernant l’utilisation de la majuscule. Voici quelques précisions qui accéléreront votre rétablissement.

1) Titres d’œuvres artistiques

En français, seule la lettre initiale s’écrit en majuscule, à moins que le titre de l’oeuvre ne contienne un déjà un nom propre.

À toi, pour toujours, ta Marie-Lou

Je vais à Londres 

En anglais, par contre, c’est le festival de la capitale! Tous les mots d’un titre prennent la majuscule sauf les articles, conjonctions et prépositions de moins de quatre lettres (certains ouvrages disent même trois).

The Man Who Sold the World

Four Weddings and a Funeral

2) Nom des langues

« I speak in English but je parle français. » Le nom d’une langue prend la majuscule en anglais, mais pas en français.

Attention : si, en français, vous voyez un mot dérivé d’un nom de pays écrit avec une majuscule, ce n’est peut-être pas une erreur. En effet, lorsqu’on qualifie une personne, la majuscule est de mise.

J’adore siroter un café espagnol. (adjectif qualifiant un objet = minuscule)

J’aimerais pouvoir faire la sieste comme les Espagnols. (nom qui désigne un peuple = majuscule)

3) Matières scolaires

L’anglais fait une différence entre une matière scolaire et un sujet d’étude.

Hein?

Illustrons à l’aide d’un exemple :

I follow a History class.

She likes to read history books.

Le nom d’un cours ou d’une matière prend donc la majuscule, mais si on parle du sujet de manière générale, il garde la minuscule. Le français n’impose pas cette distinction (hourra!) et emploie toujours la minuscule.

4) Événements et fêtes

Voici un des cas que je trouve le plus intéressant. En anglais, la règle est simple : majuscules à profusion pour toutes les célébrations et événements.

April Fool’s Day

Second World War

the Middle Ages

En français, tenez-vous bien : on met la majuscule au spécifique et à tout adjectif qui le précède, mais pas aux adjectifs qui suivent. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

Deuxième Guerre mondiale

Vendredi saint

le Grand Dérangement

En cas de doute, je vous conseille de consulter Le Petit Robert des noms propres, qui fournit la bonne réponse à coup sûr.

5) Termes religieux

Emportés par la force du mystique, les auteurs religieux envoient paître les règles habituelles et utilisent la majuscule comme bon leur semble. La norme ainsi créée est semblable d’une langue à l’autre. De façon générale, on met la majuscule :

  • au nom des personnes sacrées (Dieu, Jésus, Allah)
  • aux surnoms de l’« Être divin » (le Tout-Puissant, Notre-Seigneur)
  • aux pronoms et adjectifs possessifs se référant aux personnes sacrées (Trust in Him whose strength will uphold you/Prions le Très-Haut afin qu’Il nous accueille dans Son royaume.)

L’anglais va même plus loin en demandant la majuscule lorsqu’on désigne des lieux dans leur sens sacré.

Many Buddhists seek to attain Nirvana.

Truly, I say to you, today you will be with me in Paradise.

Devant ce buffet de capitales, le Canadian Style se permet même une recommandation assez drôle : « Writers should resist the temptation to overcapitalize. » Amen.

En bref

Comme toujours, de nombreuses divergences sont observées selon les sources consultées. Il ne manque pas de règles à propos des majuscules : la plupart des ouvrages de référence consacrent un chapitre complet à ce sujet! La route est donc longue avant de vaincre la majusculite. Mais reconnaître sa maladie n’est-elle pas la première étape vers la guérison?

Sources utiles :

Banque de dépannage linguistique

Le Guide du rédacteur

Le Ramat de la typographie

The Canadian Style

Si vous aimez, partagez!
error
 Êtes-vous atteint de majusculite?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *