Combien coûte une traduction?

Lorsque je demande aux gens quel est, selon eux, le coût pour faire traduire une page de texte, les réponses varient d’une somme ridicule à exorbitante. Mystérieuse, la tarification en traduction? Pas du tout! Dans les faits, c’est plutôt simple. Faisons donc la lumière sur ce « côté obscur ».

Prix d'une traduction, pas si obscur

Facturation par mot

Il faut d’abord savoir que la traduction est un des seuls actes linguistiques à être facturé au mot. Pourquoi? Je vous donne une réponse bien bête : parce que tout le monde le fait. Il s’agit d’une convention dans le domaine, et puisque tous les traducteurs et toutes les agences facturent généralement au mot, les clients aguerris s’attendent à ce type de tarification et les néophytes peuvent plus facilement comparer différents devis.

En général, le tarif se situe entre 0,20 $ et 0,28 $ le mot. Différents facteurs influent sur la détermination de ce tarif :

  • la combinaison de langues. Un texte à traduire de l’anglais au français risque de coûter moins cher qu’un texte du farsi au norvégien;
  • le domaine du texte (santé, administration, environnement, informatique, économie, géographie, etc.). Plus le domaine est pointu, plus une expertise poussée est requise, donc plus le tarif augmente;
  • le niveau technique du texte. Cela dépend souvent du domaine. On ne traduit pas une biographie comme on traduit le manuel d’exploitation d’un appareil médical, par exemple;
  • le format du texte. Les documents Word se traitent généralement très bien, alors qu’un fichier PDF peut donner du fil à retordre. Le tarif par mot peut donc être légèrement supérieur dans ce cas;
  • l’échéance. Un texte à remettre le jour même justifie un tarif plus élevé. En ce qui me concerne, les mandats pour le jour même sont facturés à un tarif majoré de 15 %.

D’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte, comme le degré d’expérience du traducteur ou son adhésion à un ordre professionnel, comme l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ), un gage de qualité. Les agences facturent aussi souvent un peu plus cher, car leurs dépenses d’exploitation sont plus élevées que celles des travailleurs autonomes.

L’avantage de la tarification au mot est qu’elle permet de donner au client le coût exact d’une traduction. À moins de surprises en cours de travail, c’est exactement le montant qui sera facturé. De plus, lorsqu’on utilise une mémoire de traduction, les mots répétés peuvent être facturés à un tarif moins élevé.

Pourquoi mon traducteur a-t-il facturé ses services à l’heure?

Certaines tâches nécessitent de facturer en fonction d’un taux horaire. Par exemple, si vous envoyez un PDF ou une image à traduire, il est fort probable que le traducteur devra passer du temps à rétablir la mise en page de sa traduction.

Certains types de traductions appellent aussi une facturation horaire, comme la traduction de slogans. Pensez-y : vous avez un slogan de trois mots à traduire pour une campagne publicitaire, disons, Go get it. À 0,25 $ le mot, la traduction de ce slogan serait facturée… 0,75 $. Cela n’a aucun sens. Il y a fort à parier qu’une heure, si ce n’est pas plus, sera nécessaire pour évaluer la campagne, la concurrence et l’adéquation de la traduction au contexte culturel cible.

Traduction d'un slogan
Combien de temps croyez-vous qu’il est nécessaire pour accoucher d’une excellente traduction de ce slogan?

Au mot ou à l’heure : souvent équivalents

Sachez qu’en général, les traducteurs capables de bien estimer le temps nécessaire pour effectuer traduction factureraient le même montant s’ils utilisaient une tarification au mot ou à l’heure. Considérant que nous traduisons en moyenne 2000 mots par jour, nous pouvons estimer une vitesse de 250 mots à l’heure (si la journée de travail est de 8 h). Personne ne gagne ni ne perd dans l’un ou l’autre mode de tarification lorsque l’estimation est exacte!

Bref, combien ça coûte, une traduction?

Disons que vous êtes conseiller en sécurité financière et que vous souhaitez faire traduire de l’anglais au français un document Word d’une page en Arial 12 (environ 400 mots) traitant de vos services. Votre traducteur pourrait facturer 80 $ plus taxes pour ce mandat. Surpris? Soulagé? Ce prix n’est donné qu’à titre indicatif, bien sûr. Avant de confier votre texte en traduction, je vous recommande de toujours demander un devis pour avoir une idée du coût total, et surtout, de résister à la tentation d’opter automatiquement pour le plus bas soumissionnaire. Si quelqu’un facture 0,12 $/mot, il y a de bonnes chances que le texte soit traduit à la va-vite, non révisé ou que la personne ne soit pas traductrice de profession.

 

 

Si vous aimez, partagez!
 Combien coûte une traduction?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *