Recherche correcteur pour extermination de bestioles linguistiques

correcteur de texte

 

Zeugme. Anacoluthe. Barbarisme. Ces erreurs de syntaxe ou de vocabulaire qui parasitent les textes français sont parfois difficiles à détecter, car bien méconnues. En effet, corriger un texte va au-delà de la vérification de la bonne orthographe : il faut également revoir si les phrases sont correctement construites et si les mots choisis sont appropriés. Voici trois bestioles de la langue française qu’il vous sera utile de connaître. Vous verrez, après, elles vous sauteront au visage dès que vous les apercevrez dans un texte!

Le zeugme

Le seul nom de cette erreur syntaxique me donne la chair de poule. Avant de connaître de quoi il s’agissait, j’avais déjà un pressentiment de danger.

Calmons-nous et sortons la loupe.

Le zeugme est une erreur de construction de la phrase produite lorsque deux éléments se construisant différemment sont coordonnés. Le plus souvent, il s’agit de deux verbes qui nécessitent une préposition différente. Voyons quelques exemples pour clarifier le tout.

*En quelques secondes, elle est entrée et sortie de la pièce.

Cette phrase contient un zeugme, car on lie deux verbes qui se construisent avec des prépositions différentes. On dit entrer dans une pièce, mais sortir d’une pièce. Une fois corrigée, la phrase devrait se lire : En quelques secondes, elle est entrée dans la pièce et en est sortie.

*La directrice informe ses employés pour les aider à comprendre et à s’investir dans la cause.

Même chose ici. Le verbe comprendre est transitif direct (comprendre quelque chose), mais le verbe pronominal s’investir appelle la préposition dans (s’investir dans quelque chose). Bonne formulation : […] pour les aider à comprendre la cause et à s’y investir.

Le zeugme est une erreur de traduction fréquente chez les débutants, car l’anglais, ô simple anglais, ne se badre pas de toutes ces constructions différentes. On peut donc dire understand and contribute to the cause sans que Shakespeare ne se retourne dans sa tombe. Parions qu’il dort bien plus tranquille que Molière!

 

L’anacoluthe

Voilà une autre erreur qui envahit les textes. L’anacoluthe est une rupture dans la construction de la phrase. Le guide Clefs du français pratique précise que le nom provient du grec anacoluthon, qui signifie « absence de suite dans les idées ». La forme que je retrouve le plus couramment est celle où la phrase commence par un gérondif (en marchant, en écrivant, en achetant, etc.).

*En courant vers l’autobus, un camion empêcha la fillette de traverser.

Il y a rupture dans la construction de la phrase parce que le sujet de la proposition principale (un camion) n’est pas le même que celui de la proposition participiale (la fillette, sujet sous-entendu de en courant). Ce n’est pas le camion qui court vers l’autobus! Correction : En courant vers l’autobus, la fillette fut empêchée de traverser à cause d’un camion.

Certaines anacoluthes me font crouler de rire. Les petites annonces regorgent de ces perles :

*Nike Air Max femme neuves jamais mises (annonce d’espadrilles à vendre) > Lolannonces.fr

*Avis à ceux qui seraient intéressés par le piano Yamaha de notre fils Bruno, vendons ce dernier devenu encombrant. > Dudelire.com

J’ai déjà vu aussi : Appartement à louer pour étudiant chauffé et éclairé.

Mieux vaut en rire!

Le barbarisme

Bestiole terrifiante, le barbarisme est une erreur de vocabulaire qui consiste, notamment, à employer un mot qui n’existe tout simplement pas. Cette erreur est dite barbare, car les Grecs qualifiaient ainsi les étrangers et les mots qu’ils utilisaient dans leur propre langue pour désigner certaines choses.

La Banque de dépannage linguistique donne quelques exemples de barbarismes courants :

*aréoport => aéroport

*tête d’oreiller => taie d’oreiller

Je vois aussi souvent :

*rénumérer => rémunérer

*pécunier => pécuniaire

*haute gamme => haut de gamme

Votre meilleure arme contre les barbarismes? Le dictionnaire!

 

Vous voilà déjà un peu mieux outillés pour chasser tous ces insectes de vos écrits. Savoir les reconnaître vous met déjà la puce à l’oreille (hihi). Ensuite, une relecture attentive et des outils de correction (dictionnaire, Antidote, correcteur orthographique de MS Word, etc.) peuvent vous aider. Besoin d’un coup de pouce supplémentaire? Vous savez où me trouver. Exterminatrice à votre service!

 

 

Si vous aimez, partagez!
 Recherche correcteur pour extermination de bestioles linguistiques

1 Comment

  1. Bruno | | Répondre

    Tu m’as bien fait rire ici « Avant de connaître de quoi il s’agissait, j’avais déjà un pressentiment de danger » 😂😂😂

    Bon texte merci! Par exemple, j’ai déjà oublié les trois mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *